Podcasts sur l'histoire

Char moyen M4A4/ Sherman V

Char moyen M4A4/ Sherman V

Char moyen M4A4/ Sherman V

Le char moyen M4A4/ Sherman V avait une coque soudée et utilisait le moteur multibanc Chrysler. Le moteur a été rejeté pour être utilisé par l'armée américaine, mais s'est avéré très fiable en Grande-Bretagne, où plus de 7 000 chars ont été reçus.

En 1941, le plus gros goulot d'étranglement dans la production de chars était une pénurie de moteurs, et en particulier le moteur radial Wright Continental refroidi par air utilisé dans le M3 standard, ainsi que dans l'industrie aéronautique. Un certain nombre de fabricants ont été invités à produire des alternatives, y compris Chrysler, qui était également responsable de la construction du Detroit Tank Arsenal.

La réponse de Chrysler a été le moteur A57 Multibank. Celui-ci était composé de cinq moteurs de voiture à six cylindres, reliés dans une configuration en étoile. Le moteur pourrait produire 425 ch à 2 850 tr/min ou 370 ch et 2 400 tr/min. Le moteur était monté verticalement sur toute la largeur du Sherman, de sorte que le motif en étoile faisait face à l'avant et à l'arrière.

Le pilote M3A4, propulsé par un moteur expérimental A57, se rendit à l'Aberdeen Proving Grounds pour des tests en février 1942. Un pilote M4A4 suivit en mai 1942. De nombreux efforts furent consacrés à l'amélioration du moteur. La conception originale avait cinq pompes à eau, une pour chacun des moteurs d'origine. Cela a été remplacé par une pompe à engrenage unique qui alimentait les cinq. D'autres composants ont été simplifiés ou rendus plus fiables, afin de réduire la maintenance nécessaire. Ce fut la clé du succès de l'A57 en service, car la grande majorité de la maintenance nécessitait le retrait du moteur du compartiment moteur.

L'A57 était le plus gros moteur à être installé dans les chars moyens M3 ou M4 et nécessitait quelques modifications à l'arrière du char. Le compartiment moteur a dû être agrandi de 11 pouces. Afin de loger le moteur, un blister a dû être installé dans le plancher du compartiment pour le ventilateur de refroidissement, et un autre renflement rectangulaire a dû être installé sur le dessus du pont arrière, près de la tourelle.

Afin de maintenir le réservoir correctement équilibré, les bogies de suspension ont été éloignés l'un de l'autre, et cet écart supplémentaire est souvent le moyen le plus simple d'identifier le M4A4 - sur d'autres modèles, l'écart entre les bogies était d'environ un tiers du diamètre de l'un des roues de route, tandis que sur le M4A4, il faisait le double de cette taille. La longueur supplémentaire des chenilles signifiait que même si le M4A4 était la version la plus lourde du M4, il avait également la pression au sol la plus faible.

Le M4A4 est entré en production au Detroit Tank Arsenal en août 1942, remplaçant le M3 et le M3A4. Chrysler a construit un total de 7 499 M4A4 au cours de l'année suivante, avant la fin de la production en septembre 1943.

Le M4A4 a été utilisé comme base du M4E1 expérimental, qui utilisait un moteur Wright D200A, et le M4A6, la version de production de courte durée du M4E1.

Les premiers M4A4 ont été construits avec des emplacements de vision pour les pilotes. Ceux-ci ont ensuite été remplacés par un ensemble de périscopes, pour éliminer une source d'éclaboussures d'obus. Pendant le cycle de production, une armure supplémentaire a été installée à côté du stockage de munitions. Tous les M4A4 utilisaient le nez en trois pièces et une coque supérieure soudée.

Sur les 7 499 construits, 7 167 sont allés au Royaume-Uni, où ils étaient connus sous le nom de Sherman V. Cela comprenait 1 610 chars qui avaient été utilisés par l'armée américaine pour l'entraînement, puis remis à neuf et modernisés à Détroit entre décembre 1943 et octobre 1944.

En utilisation britannique, le Sherman V s'est avéré être un véhicule fiable, et en plus d'une utilisation intensive en tant que char standard de 75 mm, il a également été utilisé comme base pour de nombreux chars spéciaux, dont le Sherman Firefly.

Parmi les chars restants, deux sont allés à l'URSS et 274 à d'autres partenaires de prêt-bail. Le M4A4 n'a pas été utilisé au combat par les forces américaines et a été classé comme standard limité en mai 1945.

Statistiques (première production)
Longueur de la coque : 238,5 pouces
Largeur de coque : 103 pouces
Hauteur : 108 pouces
Équipage : 5
Poids : 69 700 lb chargé au combat
Moteur : Chrysler A57 30 cylindres multibanc refroidi par liquide
Ch : 370 ch à 2 400 tr/min
Vitesse maximale : 20 mph soutenue, 25 mph max
Portée maximale : autonomie de croisière de 100 miles, route
Armement : 75 mm Gun M3 et .30in MG coaxial dans la tourelle, .50in MG en monture AA sur le toit de la tourelle, 0,30in MG à l'avant de la colline, 2in Mortier M3 (fumée) dans la tourelle

Armure

Armure

Devant

Côté

Arrière

Sommet

Tourelle

3.0in

2,0 pouces

2,0 pouces

1,0 po

Superstructure

coque

2,0 pouces

1.5 pouces

1.5 pouces

0,75 pouces

Bouclier d'arme à feu

3.0in

Bouclier de rotor

2,0 pouces


Le char moyen Sherman M4A4 : la preuve que les Américains peuvent rendre fiables des moteurs même fous.

Tson char est l'excentrique des chars Sherman. Il avait une coque soudée et utilisait le Moteur multibanc A-57. Un moteur de réservoir fabriqué à partir de la combinaison de cinq moteurs de voiture sur un seul carter. Aussi compliqué que cela puisse paraître, il a été produit en grand nombre et était suffisamment fiable pour être utilisé au combat, mais pas dans les mains américaines dans la plupart des cas. Aux États-Unis, ils ont essayé de le limiter au devoir de formation aux États-Unis. Les Britanniques l'ont trouvé plus fiable que leurs centrales électriques indigènes et l'ont très bien aimé. La version A4 n'a jamais eu la grande coque améliorée ou la tourelle T23 avec le canon M1. La plupart ont été expédiés aux Britanniques par prêt-bail et beaucoup ont été transformés en Firefly Vc, ce qui en fait le type de Firefly le plus courant. Les Marines américains utilisaient ces chars aux États-Unis comme chars d'entraînement, 22 d'entre eux pendant deux mois avant d'être remplacés par des M4A2. Ce char avait une coque plus longue, comme son cousin Lee pour accueillir le gros moteur A-57. C'était la première version Sherman à sortir de la production. Il a été produit dans une usine (CDA) de juillet 42 à novembre 43 avec 7499 construit.

L'énorme moteur A57 en cours d'installation au CDA

Te A4 a l'honneur d'être le Sherman standard le plus lourd et le plus grand. La coque plus grande pour accueillir le moteur A57 et le moteur lui-même ont ajouté du poids. Les Britanniques ont largement utilisé ces chars au combat. Ces chars apparaissent également dans les rapports de test britanniques, souvent opposés à des chars comme le Cromwell, dans des tests de fiabilité ou d'autres, et sortent généralement en tête. Quiconque a déjà changé les bougies d'allumage de sa voiture devrait vraiment être en mesure d'apprécier à quel point un moteur fabriqué en attachant cinq moteurs automobiles à six cylindres ensemble, sur une seule manivelle serait. Il est facile d'identifier un A4 de côté, il y a un renflement sur le pont moteur juste derrière la tourelle, et un renflement dans le ventre au même endroit, tous deux pour loger un énorme ventilateur de refroidissement. Les ensembles de bogies sont plus espacés, ce qui est très évident par rapport au reste des modèles Sherman, et nécessitait également un jeu de chenilles plus long. Ces chenilles plus longues répartissent le poids supplémentaire, de sorte que cela n'a eu aucun effet sur la flottaison.

Disposition des premières munitions M4A4. Ce serait la même disposition de munitions sur tous les premiers chars avant que le blindage ne soit ajouté aux porte-munitions du sponson de la coque et que les munitions prêtes autour de la base du panier de la tourelle ne soient supprimées.

jeIl s'avère que cette version du Sherman a servi avec plus de nations que n'importe quelle autre version ! Ceux-ci incluent la Grande-Bretagne, le Canada, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, la Tchécoslovaquie, l'Inde, la Chine et les États-Unis, qui ont tous utilisé ce char au combat à un moment donné. Je trouve très intéressant que le Sherman le plus compliqué ait vu une utilisation aussi répandue et qu'il ait quand même acquis une réputation de fiabilité sans égal. La majorité des Sherman britanniques du jour J étaient également ce modèle.

Fou un char dont l'armée américaine ne voulait pas, il avait un excellent bilan de combat, avec les nations qui s'y sont accrochées. Le M4A4 est l'un des Sherman les plus rares à trouver fonctionnant avec son moteur d'origine. L'A57 serait très gênant de continuer à fonctionner pour un amateur civil, et j'ai des doutes sur la facilité d'obtenir des six pièces en ligne Chrysler en Europe. Peu de M4A4 sont restés aux États-Unis depuis que ceux utilisés pour la formation ont été remis à neuf par Chrysler, puis expédiés au Royaume-Uni pour être convertis en Fireflies.


Développement

La conception du M4A4 a commencé en février 1942. Ce nouveau Sherman allait être plus mobile que le M4A3 en utilisant le moteur essence multibanc Chrysler A57 de 435 ch. La sélection de ce qui était en fait 5 moteurs assemblés a créé un espace encombré dans le compartiment moteur, ce qui nécessitait une coque légèrement plus longue que le M4A3. Cela a été considéré comme un compromis qui pourrait ajouter un grand nombre de moteurs de chars dans la chaîne d'approvisionnement, ce qui aiderait à atteindre leurs objectifs de production. De plus, la coque du M4A4 a été simplifiée, car elle était composée de moins de pièces que le M4A3 (5 au lieu de 7), et comportait un boîtier de transmission finale en 3 pièces à l'avant au lieu du boîtier de transmission finale en une seule pièce sur le M4A3. Cela permettrait d'améliorer la vitesse des réparations et de l'entretien du char bien qu'au départ, l'agencement complexe du moteur n'ait pas été fiable.

L'allongement de la coque de 11 pouces (279 mm) afin d'accueillir le moteur signifiait également que la suspension devrait être rallongée. Le M4A3 avait utilisé trois paires de suspensions à ressort à volute (Système de suspension à volute verticale – VVSS) et celles-ci pourraient être davantage réparties le long des côtés légèrement plus longs du M4A4 ou un nouveau système de suspension pourrait être envisagé à la place. Cela a conduit à une très courte étude de Chrysler, l'agent de conception du M4A4, pour essayer d'améliorer les performances du réservoir au moyen d'un système de suspension amélioré. Le système à étudier était une version modifiée de celui testé sur le char moyen T4.

Plutôt que de remonter les trois unités VVSS, espacées sur le côté, l'idée était maintenant d'utiliser cinq grandes roues de route reliées sur des manivelles horizontales. Le ressort des roues était fourni au moyen de ressorts hélicoïdaux verticaux montés à l'extérieur de la coque inférieure. Cela a été décrit diversement en ligne comme étant une « suspension de Christie Sherman » ou « Christie », mais ce n’est vraiment pas le cas. Le brevet Christie pour son système avait déjà été vendu à ce moment-là ainsi que sous licence à des pays comme la Grande-Bretagne et l'Union soviétique. L'une des caractéristiques dominantes de la conception de la suspension de Christie était les ressorts de suspension actionnés dans une cavité à double paroi le long de chaque côté du réservoir. Ce système a été adopté et adapté pour être utilisé dans des chars tels que l'A.13 britannique et le BT-5 soviétique et est resté utilisé sur certains chars jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le comète britannique, par exemple, était le dernier char britannique. d'utiliser une version de ce système. Ce n'était pas le cas pour ce M4A4. Ici, les ressorts seraient montés à l'extérieur.

Christie, en février 1942, était presque un gros mot dans les cercles blindés américains et n'avait aucune implication formelle avec l'armée américaine. Son dernier contact officiel avait été avec l'Ordnance Department en mars 1939 et s'est terminé lorsqu'il est sorti d'une réunion dans une crise de colère lorsque sa demande de grosses commandes pour ses chars a été rejetée. Il s'était précipité en disant qu'il irait voir le président Roosevelt, ce qui avait mis fin à toute perspective de travail de consultation formel.

Par conséquent, attribuer son nom à ce dessin serait incorrect. S'il y a le moindre doute à ce sujet, le livre quelque peu affreux ‘Steel Steeds Christie’ publié en 1985 par son fils Edward et qui fait de nombreuses affirmations fallacieuses, ne revendique pas cette conception. La conception de la suspension T4 était certainement basée sur les travaux de Christie, mais les premiers dessins conceptualisés pour une suspension à bras de suspension à ressort pour le M4, préparés par l'Ordnance Office en février 1942, s'étaient déjà écartés de cet arrangement.

Le char moyen T4, construit par Rock Island Arsenal en 1935 et 1936, ne pesait que 13,5 tonnes (12,2 tonnes). Différentes versions du T4 ont été testées entre 1935 et 1940 lorsqu'il a été déclaré obsolète, mais la caractéristique clé de la conception était les quatre grandes roues de chaque côté. La suspension du T4 était certainement basée sur les conceptions de suspension de Christie, mais elle n'utilisait pas les brevets de Christie. La piste du T4 était également une piste de type à pas court de 12 pouces (305 mm) de large.

Réservoir moyen T4 montrant la conception à 4 grandes roues de route sans rouleaux de retour. Source : Hunnicutt

Le T4 ne pesait que 13,5 tonnes (12,2 tonnes), tandis que le M4A4 pèserait 34,9 tonnes (31,6 tonnes), soit plus du double du poids du T4, donc l'utilisation de la même suspension nécessitait des changements. Le T4 n'utilisait que 4 roues de chaque côté, ce qui serait insuffisant pour le poids supplémentaire du M4. Grâce à la coque plus longue du M4A4, 5 de ces roues de grand diamètre pouvaient être montées de chaque côté. Le deuxième changement est intervenu après les premiers dessins de l'Ordnance Board. Ces dessins avaient montré les cinq roues rapprochées, chacune montée sur un bras individuel avec un cylindre à ressort correspondant incliné vers l'avant. Pour faire face au poids accru du M4, ces ressorts ont également dû être changés. La solution ici était d'adopter des ressorts hélicoïdaux plus lourds et de les monter verticalement le long de l'extérieur de la coque inférieure du réservoir sous les flotteurs.


Premiers plans pour une suspension de style char moyen T4 sur le M4 Sherman, vers février 1942. Notez que les ressorts de suspension sont inclinés vers l'avant plutôt que verticaux. Source : Hunnicutt


Historique d'entretien

Canada

Le Canada a laissé tous ses Sherman de guerre en Europe, les donnant aux armées néerlandaise et belge. En 1946, le Canada a acheté 300 Sherman HVSS M4A2 76 mm (W). Le Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians) a exploité un escadron de M4A3(76)W HVSS prêté par les États-Unis pendant la guerre de Corée. Les Sherman ont été remplacés dans la Force régulière par le Centurion à la fin des années 1950 et sont restés en service dans les régiments blindés de réserve jusqu'en 1970.

Le Canada a utilisé des variantes Grizzly/Skink Kangaroo APC dans les années 1950 et, à partir de 1954, en a transféré au moins 40 au Portugal, dont certains ont été trouvés dans une casse portugaise en 1995. Lorsque les Shermans M4A2(76)W HVSS du Canada après la Seconde Guerre mondiale étaient obsolètes , il en a également converti certains en Kangourous et les a utilisés dans les années 1960 jusqu'à leur remplacement par des M113. Un projet de véhicule blindé canadien spécialement conçu, le Bobcat, ne s'est jamais concrétisé.

L'Europe 

Grèce

On croyait que la Grèce n'avait jamais utilisé le char Sherman, bien que plusieurs Sherman britanniques aient été en action à Athènes pendant l'insurrection communiste de 1944, en soutien aux forces gouvernementales. Pendant la guerre civile grecque qui suivit, sur le terrain généralement montagneux où se déroulaient invariablement les combats, comme lors de la bataille du mont Grammos en 1949, le char de prédilection était le plus léger British Centaur, ou "Kentavros" en grec, une variante du Char Cromwell, dont quelques-uns ont été mis à la disposition plus tôt de l'armée nationale. Cependant, il convient de noter que, au moins jusqu'en 1985, deux tourelles Sherman, probablement M4A2, version à écoutille unique, moins les canons et posées sur des bases en béton comme des bunkers improvisés, pouvaient être vues dans l'école du génie de l'armée grecque à Loutraki, leur présence en contradiction avec l'opinion communément admise selon laquelle l'armée grecque n'utilisait que des véhicules de dépannage basés sur le Sherman et non des chars d'assaut. Des images récemment numérisées indiquent l'utilisation d'au moins un Sherman Tankdozer, probablement un M4A4, par l'armée hellénique vu lors d'une visite en Grèce du général Eisenhower (voir la section des liens ci-dessous). L'Italie a utilisé des Sherman avec des canons de 75 & 17 pdr et 105 & Obusier de 160 mm.

La France

La France a utilisé de nombreux Sherman jusqu'au début des années 1950. L'armée française a utilisé des chars Sherman dans la première guerre d'Indochine dans le Régiment blindé colonial d'Extrême-Orient (RBCEO). Lorsque des chars plus modernes ont été introduits dans l'armée française, les Sherman ont été en partie repris par la gendarmerie qui les a employés lors des différents (tentatives) de coups d'État de 1961 et 1962.

Yougoslavie

Lorsque Tito s'est retiré de l'influence de l'URSS, la Yougoslavie a reçu des véhicules américains, y compris des chars M4A3E4 qui ont ensuite été équipés du canon M1A1 76 & 160 mm. Certains Sherman ont été utilisés pendant le conflit des années 1990 en ex-Yougoslavie.

Autres

Le Portugal et le Danemark ont ​​utilisé des Sherman E4, qui avaient le canon américain 76 & 160 mm réaménagé. La Belgique et les Pays-Bas ont utilisé l'A1, l'A2 et les Fireflies jusqu'à la fin des années 1950, la version obusier était beaucoup plus utilisée : le Corps des Marines néerlandais ne les a supprimés qu'à la fin des années 1970.

L'Inde britannique possédait un certain nombre d'anciens Sherman britanniques au moment de la partition de 1947 et le M4 s'est retrouvé dans les inventaires indiens et pakistanais. Dans les années 1950, 200 autres Sherman ont été achetés aux États-Unis. Dans les années 1960, l'Inde utilisait des M4A3 et M4A4 à la fois avec un canon de 76 & 160 mm et certains Sherman affichés comme monuments de guerre en Inde sont toujours équipés de canons français CN 75-50 de 75 & 160 mm (comme utilisé dans le char léger français AMX 13). L'Inde a également amélioré certains Sherman avec le canon soviétique D56-T de 76,2 mm également utilisé par les chars indiens PT-76. Les Sherman indiens ont été utilisés pendant la guerre de 1965 pour apporter un soutien aux Centurions lors de la bataille d'Assal Uttar et ont été en service dans l'armée indienne jusqu'en 1971. Un certain nombre de canons automoteurs Sexton étaient en service jusqu'aux années 1980.

Le Pakistan a reçu des Shermans ex-britanniques en 1947, qui avaient le canon américain 76 & 160 mm réaménagé. Le Pakistan a également acheté 547 M4A1E4 (76) au cours des années 1950. Environ 300 M4 ont vu leur juste part de combat dans les guerres indo-pakistanaises en 1965 et 1971. Après la guerre de 1971, l'armée pakistanaise a retiré le M4 du service. Au moment de la guerre indo-pakistanaise de 1965, le Pakistan possédait 200 Sherman réarmés avec des canons de 76 & 160 mm. Le Sherman a combattu des deux côtés de la deuxième guerre du Cachemire et de la guerre indo-pakistanaise de 1971. Certains des Sherman survivants des guerres indo-pakistanaises sont également exposés au musée de l'armée pakistanaise. [3]

L'Iran a reçu un nombre inconnu de Sherman et certains ont été utilisés en 1980. L'Irak a capturé des Sherman pendant la guerre Irak-Iran. L'Irak a également capturé au moins un seul Sherman M-50, prétendument un char de l'armée israélienne, et l'affiche à Tikrit.

Les Forces d'autodéfense japonaises ont reçu 250 M4A3(76)W HVSS et 80 M32 TRV EN 1954. Le Type 61 indigène n'a remplacé que lentement les chars américains au cours des années 1960.

L'armée philippine était un autre utilisateur asiatique d'après-guerre du M4 Sherman.

Pendant la guerre civile chinoise, le nationaliste a utilisé des Sherman M4 contre les forces communistes dans la campagne de Huaihai.

Moyen-Orient

Israël

Les Forces de défense israéliennes ont utilisé des Sherman M4 américains dès la guerre de 1948. Israël a obtenu ses premiers shermans en les volant, en les achetant aux Philippines ou en obtenant des démilitarisés dans des casses à travers l'Europe. Le premier, surnommé Meir, a été obtenu en mai 1948, l'armée britannique l'a destiné à la destruction, mais les soldats l'ont remis à Hagana à la place, qui l'a équipé d'un canon de 75 mm. Un autre a été trouvé dans une casse en Israël et armé initialement d'un canon de 20 mm monté à l'extérieur (le char s'appelait « Tamar ») et plus tard d'un canon de 75 mm. D'autres chars Sherman ex-britanniques similaires acquis secrètement ont été nommés "Ada" et "Ruth II". En novembre 1948, 35 autres ont été achetés à des casses italiennes. Tous n'étaient pas opérationnels, seuls 4 ont été complètement réparés jusqu'à la fin de la guerre et 14 en novembre (certains ont nécessité un réarmement avec le canon de campagne Krupp 75 & 160 mm). À la fin de 1953, Israël comptait 76 Sherman opérationnels et 131 non opérationnels.

En 1956, Israël avait au moins 200 chars Sherman, dont 60 Sherman fournis par la France, et le Sherman est devenu le char standard des unités blindées israéliennes. En mars 1956, Israël a commencé à moderniser les Sherman avec des CN 75-50 Canons de 75 & 160 mm pour créer le Sherman M-50. Les 25 premiers M-50 furent terminés juste à temps pour l'opération Kadesh d'octobre 1956 dans le Sinaï contre l'armée égyptienne. Les 50 premiers chars M-50 étaient équipés du moteur à essence Continental R-975 et d'une suspension VVSS, les autres avaient un moteur diesel Cummins et une suspension HVSS. Au cours de la campagne du Sinaï, Israël a capturé des chars M4A3 aux Égyptiens.

Après 1956, la France vendit à Israël son surplus de Sherman. Dans les années 1960, 180 chars Sherman M4A1 (76) ont commencé à être convertis en chars diesel Sherman M-51 standard avec HVSS et français CN 105 F1 Canon de 105 & 160 mm pour contrer les chars T-54/55 achetés par les pays arabes. Les M-50 et les M-51 ont tous deux combattu pendant la guerre des Six jours et les M-50 ont également été utilisés pendant la guerre de Yom Kippour en 1973. Tous les M-50 équipés de moteurs Continental ont été retirés en 1972.

Les M-50 avec le moteur Cummins et les M-51 ont été progressivement abandonnés de la fin des années 1970 au début des années 1980. Au total, environ 620 chars Sherman ont été achetés par Israël en 1948-1967, beaucoup étant convertis en version locale (obusier, mortiers, etc.).

Egypte

L'Egypte a acheté des Sherman à la Grande-Bretagne et en a utilisé au moins 3 en 1948 contre Israël. L'Egypte a acheté plus de M4A4 et M4A2 à la Grande-Bretagne après 1948, mais est rapidement passé aux chars soviétiques.

Les Égyptiens ont utilisé des chars Sherman pendant la guerre de 1956, 40 ont été détruits ou capturés par Israël. Avant 1956, l'Egypte a équipé certains Sherman de la tourelle FL-10 du char léger français AMX-13. En 1967, les Sherman étant dépassés, les 30 autres ont été remis à la 20e division palestinienne dans la bande de Gaza, formant leur seul et unique bataillon de chars.

La Syrie possédait au moins un châssis M4A1 à un moment donné entre 1948-1956.

Afrique

L'Ouganda a acquis un certain nombre d'ex-israéliens M4A1(76)W avec à la fois VVSS et HVSS et au moins certains avec des décharges de fumée et les a utilisés pendant le régime d'Idi Amin.

L'Amérique latine

Les pays d'Amérique latine ont utilisé le Sherman pendant longtemps après la Seconde Guerre mondiale. L'armée chilienne a acquis d'anciens Sherman israéliens pour les convertir à leur variante M-60 avec un canon HVMS de 60 & 160 mm, les utilisant en 1989. Le Mexique n'a que 3 versions de récupération du Sherman, pas de chars et en 1998, il a amélioré son Sherman-chassis M32 Chenca TRV. Le Paraguay a encore 10 Sherman en service, utilisés pour l'entraînement opérationnel, en plus de 5 qui sont conservés en stock. [4]

En Amérique centrale, le Nicaragua a utilisé le M4A3 Sherman. C'est au Nicaragua où très probablement le Sherman a combattu pour la dernière fois, pendant la révolution sandiniste en 1978-79, la garde nationale du Nicaragua a utilisé ses chars dans la guerre urbaine contre l'insurrection. Après la prise du pouvoir par les sandinistes, la nouvelle armée nicaraguayenne reçut rapidement des chars de fabrication russe et les Sherman disparurent de la scène.

Cuba a acheté sept chars Sherman pour combattre la guérilla de Castro. Certains d'entre eux ont été utilisés pendant la bataille de Santa Clara et capturés par les forces rebelles. Ils ont été exposés à la parade lorsque les rebelles sont entrés à La Havane à cheval sur eux. On pense qu'un Sherman a été utilisé par l'armée cubaine contre l'invasion de la baie des Cochons.


Sherman V de l'armée britannique (M4A4)

  • T232459
    Juillet 1944 Bataille de Caen - Caen
  • 2 gardes irlandais, bras de garde. Div.
    Août 1944 Seconde Guerre mondiale»Bataille de Normandie - Normandie
  • 2 gardes irlandais, bras de garde. Div. T232568
    Septembre 1944 Seconde Guerre mondiale»Bataille des Pays-Bas - Pays-Bas
  • 29 Bras. Brick. HQ 11 Arm. Div. T-145264
    Juillet 1944 Seconde Guerre Mondiale»Bataille de Normandie - Normandie
Wojska Lądowe

  • 2 Esc., 2 Bras. Rég., 10 bras. Cav. Brig., 1 bras. Div. T-149276
    Juin 1944 Wolds Training Area - Royaume-Uni

Histoire du char Sherman

Le tableau des numéros de série Sherman connus Compilé par Pierre-Olivier Buan, avec l'aide de Hanno Spoelstra, Neil Baumgardner, Kurt Laughlin, Joe DeMarco et de toutes les personnes qui ont publié ces informations sur des sites Web, des forums, des livres, etc. Cet article détaille l'histoire du développement des chars produits par les États-Unis, ce qu'ils ont fait depuis leur création pendant la Première Guerre mondiale, jusqu'à nos jours. Les États-Unis ont eu une grande influence dans la philosophie de conception, la production et la doctrine des chars, et ont été responsable de certaines des conceptions de chars les plus réussies Comme les chars Sherman, il a utilisé l'agilité et la rapidité de son armée pour ravager la Géorgie et les Carolines, livrant la Confédération à Lincoln et à l'Union. Le général Sherman est entré dans les annales de l'histoire des États-Unis comme l'une de ses figures militaires les plus controversées Le rugissement du réservoirs le moteur a rendu la communication impossible, alors le réservoirs Le commandant/tireur devait communiquer avec le conducteur par le biais d'un système de coups de pied pour signaler l'arrêt, la marche arrière, la gauche et la droite Avec près de 50 000 chars fabriqués pendant la Seconde Guerre mondiale, le char moyen M4, populairement connu sous le nom de Sherman, a fourni un soutien blindé essentiel aux Alliés. sol..

Le char moyen M4A4/ Sherman V avait une coque soudée et utilisait le moteur multibanc Chrysler. Le moteur a été rejeté pour être utilisé par l'armée américaine, mais s'est avéré très fiable en Grande-Bretagne, où plus de 7 000 chars ont été reçus, le M4A2E8 du Tank Museum. Le véhicule du musée a probablement été construit par Fisher Tank Arsenal entre janvier et mai 1945. Il y a une très faible possibilité qu'il ait été construit par la Press Steel Car Company entre mai et juin 1945, mais ils n'en ont construit que 21 de ce type. Le Sherman M4 est l'un des chars de combat les plus célèbres et les plus brillants de la Seconde Guerre mondiale. Succédant au M3 à partir de 1941, il se distinguait par une tourelle rotative à 360° avec canon de 75 mm. La production de ce modèle s'est poursuivie jusqu'en avril 1945, subissant diverses modifications et évolutions au cours de cette période, telles que la première coque moulée, qui a ensuite été soudée, et diverses autres. C'est un mythe. Alors que la plupart des gens aiment penser au célèbre Tiger (Panzer VI) ou au T-34 et à leur incroyable caractère, la vérité est qu'ils ne l'étaient pas. Les T-34 étaient sur le papier un char incroyable, doté d'un canon puissant, d'une armure décente qui était renforcée par des ..

Le char américain Sherman M4, un engin de guerre de la Seconde Guerre mondiale

  1. Le vétéran des chars en Irak et en Afghanistan, Nicholas Moran, a parlé de la conception et de l'histoire du char M4 Sherman. M. Moran a fait valoir que le char M4 Sherman était le meilleur char américain pendant la Seconde Guerre mondiale.
  2. Le M4A3E8 Sherman est une variante du M4 Sherman. Le M4 Sherman, officiellement le char moyen, M4, était la principale bataille utilisée par les États-Unis et les autres Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, et s'est avéré être un bourreau de travail fiable et très mobile. Néanmoins, ils étaient nettement plus faibles que les chars lourds tels que le Tiger I, décrits avec précision dans le film. Dans le film Fury, le tank principal.
  3. Char Sherman M4 - Flickr - Joost J. Bakker IJmuiden.jpg Un char Sherman M4 (105) avec des maillons de chenilles de rechange soudés à l'avant pour une protection supplémentaire du blindage, conservé au mémorial de la libération de Langenberg à Ede, Pays-Bas : Type Char moyen : Lieu d'origine États-Unis : historique de service En service 1942-1957 (États-Unis) Utilisé b
  4. Le Sherman M-50 et le Sherman M-51, tous deux connus à l'étranger sous le nom de Super Sherman, étaient des versions modifiées du char américain M4 Sherman qui a servi dans les Forces de défense israéliennes du milieu des années 1950 au début des années 1980. Le M-51 était également appelé Isherman (c'est-à-dire Sherman israélien). Cependant, les désignations Super Sherman et Isherman n'ont jamais été utilisées par les Forces de défense israéliennes. 1 Histoire 2.
  5. Les premiers chars de char moyen M4 « General Sherman » sont sortis de la chaîne de production en février 1942, sont restés en production pour le reste de la Seconde Guerre mondiale et étaient toujours en service deux décennies plus tard. Presque sans le vouloir, c'était l'arme la plus importante déployée par l'armée américaine sur le champ de bataille terrestre et la production dépassait 49 000, mais elle présentait également des défauts et des faiblesses flagrants.
  6. Char M4 Sherman (de TheShermanTank.com) Ceci est un aperçu approfondi du char M4 Sherman. La proposition originale de cet article était de jeter un œil à l'histoire du char M4 Sherman situé à Tomahawk, WI. Cependant, après avoir fait des recherches et contacté la Tomahawk Historical Society, il semble qu'aucun dossier ne soit conservé sur ce char.

Rejoignez Simple History au combat sur War Thunder maintenant gratuitement et obtenez également un char ou un avion premium gratuit et 3 jours de temps premium :. Les commandants de chars allemands qui commandaient des chars lourds tels que le Tiger-I et les King Tigers préféraient engager des chars alliés à plus longue portée, attaquer des chars alliés à 800, 500 et 100 mètres serait considéré comme un suicide en raison de sa mobilité et d'une meilleure connaissance de la situation en raison de Les Shermans ont de meilleurs périscopes traversables et ont des blocs de vision bien placés sur leurs coupoles

Le char Sherman américain M4, anciennement connu sous le nom de char moyen M4, était le char principal utilisé par les États-Unis et certains de leurs alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. En dépit d'être inférieur aux chars allemands plus lourds, c'était un char fiable et capable et jouerait un rôle dans la victoire de la guerre. Outre les forces américaines, le M4 a également été utilisé par les pays du Commonwealth britannique et l'Union soviétique à travers le. Aide recherchée : un char moyen — Le M4 Sherman était le résultat d'un U urgent.S. Besoin de l'armée à la fin de 1941 pour un char de combat principal qui pourrait correspondre aux panzers allemands haut de gamme. Bien que le pays n'était pas encore en guerre, les combats en Europe avaient montré de manière troublante que les chars américains existants, comme le M3 Stuart légèrement armé et les M3 Grant et Lee plus lourds, étaient déjà obsolètes 27 juin 2020 Sujet : Histoire Région : Europe . Marque du blog : The Reboot Guerre II. Il combattit sur tous les théâtres d'opérations : Afrique du Nord, Pacifique et Europe. Le Sherman wa

Char moyen M4 Sherman - Encyclopédie des chars

Histoire du char Sherman Firefly. Face à la puissance destructrice des chars allemands, les Britanniques cherchèrent à renforcer leur flotte blindée au début de la Seconde Guerre mondiale : ils voulaient s'équiper d'un chasseur de chars qui leur manquait cruellement à l'époque La bataille des Ardennes exposait les lacunes du M4 de manière si flagrante que ce qui est devenu connu sous le nom de scandale des chars Sherman allait faire la une des journaux dans tout le monde allié. Quiconque était responsable de l'approvisionnement de l'armée en chars est coupable d'avoir fourni du matériel inférieur à son homologue ennemi pendant au moins deux ans ou plus, a déclaré un lieutenant de cavalerie blindée en colère. Histoire : Le M4 Sherman, anciennement Medium Tank, M4, était le char de combat principal, utilisé par les États-Unis et les autres Alliés occidentaux pendant la Seconde Guerre mondiale, et les chars Sherman avaient six variantes principales pendant la production : M4, M4A1, M4A2, M4A3, M4A4 et M4A6

. Cette page détaille le développement et l'historique opérationnel du Sherman Jumbo (char moyen, M4A3E2), char moyen blindé / char d'assaut, y compris les spécifications techniques et les images #1 - Les moteurs à essence ont fait du char un piège mortel. L'un des mythes les plus populaires entourant le Sherman concerne les coups catastrophiques sur le char. C'est-à-dire des coups qui feraient exploser le char ou s'enflammer violemment. Dans ces scénarios, l'équipage aurait généralement un taux de survie très faible. ) - avait été désigné M4A3E8 lors de la phase de test, et il est devenu connu sous le nom d'Easy Eight lorsqu'il a été distingué des modèles VVSS. Jusqu'aux modifications d'après-guerre dans d'autres pays, le 'E8 représentait l'aboutissement de 3 ans. Forum d'histoire de l'Axe. Une tentative américaine de percer le 8 janvier a coûté au 33e régiment blindé de la 3e division blindée la perte de 15 chars Sherman. Il est faux de prétendre que l'infanterie a été forcée de monter dans des chars en tant qu'équipages de 3 hommes. C'est une couchette

Principaux faits sur le char Sherman : un bourreau de travail américain

  • Les pelotons de chars de l'armée américaine opéraient en groupes de cinq chars, c'était le plus petit groupe opérationnel que les États-Unis aient déployé à partir d'unités de chars dédiées. Il ne faut peut-être qu'un seul Sherman pour détruire une casemate, mais chaque fois que le commandement américain entendait qu'il y avait un char ou un véhicule blindé dans la zone, il envoyait immédiatement un peloton quel que soit le type de véhicule.
  • Environ 50 000 Sherman ont été produits, le M4 Sherman est l'un des chars les plus emblématiques de la Seconde Guerre mondiale et de toute l'histoire militaire. La conception découlait du besoin d'installer un canon à double usage de 75 mm, capable d'engager à la fois d'autres chars et l'infanterie retranchée, à l'intérieur d'une tourelle entièrement traversante
  • ShermanRéservoir/Événement l'histoire - Wiki Pro Wrestling - Divas, Knockouts, Résultats, Historique des matchs, Titres, et plus encore ! Jeux Films TV Vidéo. Wikis. Explorer Wikis Community Central Démarrer un wiki Rechercher Ce wiki Ce wiki Tous les wikis | Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire Démarrer un wiki. Pro Wrestling. 131,102.
  • Easy to manufacture and widely accessible, the Sherman tank was a marvel of engineering for its time. It provided allied forces with heavy support, and was a leading tank in spearhead assaults. Within the history of technology and engineering, the M4 Sherman tank is a historical figure a precursor to the development of American armored vehicles to come
  1. Sherman tanks were not nearly as efficient or as armored as the primary German tank, the Panzer IV. This was a fact even before the upgrading of Panzer gun barrels and armor in 1943. Shermans were under-gunned when fighting German Tiger tanks and out-maneuvered when facing German Panther tanks
  2. M4 Shermans earned a nasty reputation as exploding tanks after being directly hit, so much so that the tank earned the grim nicknames of The Burning Grave, Ronson and Tommycooker (The Burning Grave was a term used by Polish tank crews while Ronson' originated from a cigarette lighter of the time, one that would light up the first time
  3. The American-built Sherman medium tank was admittedly inferior to its German opponents. Yet, it won the war in Northwest Europe through shear numbers
  4. M4 Sherman. Una leggenda su cingoli in due parti su Storia Militare, prima parte nº 31 (aprile 1996) pp. 28-38, seconda parte nº 33 (giugno 1996) pp. 35-44. Jim Mesko. Walk around - M4 Sherman. Squadron/Signal Publications, 2000. Steve Zaloga e Peter Sarson. Sherman medium tank 1942-1945. Osprey Military Publishing, 1993
  5. In Sherman: A History of the American Medium Tank, R. P. Hunnicutt provides the comprehensive history of the technological evolution that led to the production of Sherman M4 in 1942 and its development, variants, and modifications.. Although the Sherman was part of the US pre-war development program, its adaptability to conditions on the front led to extensive British innovations drawn from.
  6. Also, the Shermans were not that badly armored, they fell right in the middle of the pack. less so then the Panthers and Tigers, but comparable or better then the T34 and the Pz4. The Sherman has a bad rap, and it may not have been the best at some things but it was certainly a decent all around tank
  7. ds is that of the M4 Sherman Tank. M4 Sherman Tanks by Michael E. Haskew presents the story behind the mental image in words and pictures. Part I relates the early history of tank development and the evolution.

#2 Basic Sherman History: The Previous Tanks That Led To

  1. With regards to the maintenance of the M4 Sherman tank versus the British Matilda tank, Dmitriy noted that The Sherman was light years better in this regard. With more regards to reliability, especially both on-road and offroad service usage - I might be mistaken, but I believe that the service life of the T-34 track was 2500 kilometers
  2. The Sherman wasn't the best tank, but thanks to efficient American production methods it would be the most prolific. The United States built a staggering 49,234 Sherman tanks between 1942 and 1945

History The Sherman Tank Sit

  1. M4 Sherman tank history. After the defeat of the French army in 1940 in the face of the German army's flash war strategy, the United States pointed out the importance of armored units on the battlefield. That is why American military engineers are ordered to immediately set up a tank for World War II. Then leaves the M3 General Grant tanks
  2. A Sherman tank only does five miles to the gallon so I think they would have run out long before the final showdown. Those left behind. Bill revisiting the beach where he was shot on D Day
  3. And the Marines brought tanks with them for the opening assault. Gilbert and Cansiere's history recounts the battle as fought by Charlie Company, 1st Corps Tank Battalion and its M4-A2 Shermans. The book combines a detailed analysis of the company's tanks, with liberal first-person recollections of the shockingly bloody battle
  4. M4 Sherman Tank: Armoured work-horse of the British Army. From the time of the Battle of El Alamein in 1942 the M4 Sherman became the main armoured work-horse of the British, and later American, forces. It was also used extensively by the Russian as part of the Lend-Lease programme
  5. Sherman tank with 76 mm gun: To increase firepower the Ordnance Department developed the 76 mm gun M1 and M1A1, starting in July 1942. Tests showed that the existing M4 series turret was too small to accommodate the extra length of this weapon and the turret of the T20/T23 medium tank was adopted and suitably modified. The 76 mm gun installation was standardized and introduced in production.

Tank, any heavily armed and armored combat vehicle that moves on two endless metal chains called tracks. Tanks are essentially weapons platforms that make the weapons mounted in them more effective by their cross-country mobility and by the protection they provide for their crews M4 Sherman Tank Owners' Workshop Manual: An insight into the history, development, production, uses, and ownership of the world's most iconic tank [Ware, Pat] on Amazon.com. *FREE* shipping on qualifying offers. M4 Sherman Tank Owners' Workshop Manual: An insight into the history, development, production, uses, and ownership of the world's most iconic tank

Sherman is a fairly common surname and given name in the United States as well. Sherman family history includes many very notable persons, such as British journalist Sir Alfred Sherman and American Civil War general William Tecumseh Sherman. The M4 Sherman Tank was named after the latter. Sherman Birth Record The M4 was adapted for use as armored artillery, self-propelled antiaircraft artillery, tank destroyers, cargo and personnel carriers, and a vast array of specialized armored combat engineer vehicles.As a result of the vast numbers of operational M4s still in service at the end of World War II, the Sherman soldiered on around the world for decades M4 Sherman tanks could not—on paper at least—stand up to a Panther, but the U.S. had the priceless advantage of supporting airpower and plentiful reserves. Experience as X-Factor. Sherman tank crews' last great advantage was in experience, even though Germany had been at war six years before most of the American tankers invaded France The M4 Sherman evolved from the Grant and Lee medium tanks, which had an unusual side-sponson mounted 75 mm gun. It retained much of the previous mechanical design, but added the first American main 75 mm gun mounted on a fully traversing turret, with a gyrostabilizer enabling the crew to fire with reasonable accuracy while the tank was on the move . Many reviews already hail the usefulness of this book in detail. I want to review the reprinting of this book in 2015 by Echo Point Books. First off it has a new cover with no dust jacket unlike earlier printings

This tank is a mixture of several different models of Sherman. The British Sherman III is the same as the American M4A2, equipped with the General Motors 6046 diesel engine. Tanks that used Wright Continental engines were called Sherman I in British service. Shermans with the Chrysler A57 Multibank engine were called M4A4 or Sherman V Deconstructing History: Sherman Tank. Patton vs. Germany's Tiger Tanks. USS Laffey vs. Kamikaze at Okinawa. Sherman's March. Mammoth vs. Man. Grant and Sherman Lead the Union. Ad Choices The M4 Sherman was the main tank design used by the USA since its debut in 1942 as the successor to the M3 Lee and M3 Grant while using the same chassis. Despite its weak armor and gun in contrast to the stronger M26 Pershing and Patton tanks, it was not retired in the American army until during the Korean War in 1955. It was also used by the British as a predecessor for their own designs, as.

Shermans were used in every theater by every major Allied country. There were also many different variants, including ones with flamethrowe rs and rocket launchers. They were so reliable that US commanders decided to abandon the more powerful M26 Pershing heavy tank in favor of the Sherman during the Korean War. The Patton famil With almost 50,000 manufactured during World War II, the M4 medium tank, popularly known as the Sherman, provided critical armored support to Allied groun Pilot production on the Sherman tank began in November 1941, just before the U.S. entered World War II, and the very next month the official design was approved. The Medium Tank M4 was the welded-hull version with the Medium Tank M4A1 the cast-hull model. Both models entered quantity mass production by the early summer of 1942

M4A3R3 Flame Tank: A Sherman with a flamethrower. Post-War Tanks. After WWII, the need for tank slightly decreased. Le développement des chars américains était beaucoup plus expérimenté, donc le nombre de prototypes a diminué. Le reste des réservoirs qui seront couverts seront dans cette section. M46 Patton: This tank was basically a Pershing, though modernized The British called the M4 the Sherman, which coined into the tank's name M4 Sherman that it would be known as in history. The production for the Shermans began on October 1941 and would continue to be produced until the end of the war in 1945 with around 50,000 units produced, making it the second most-produced tank in World War II before the T-34 tank The reason behind its fame in history isn't due to it being a jack of all trades, but is in fact attributed to the sheer quantity of M4 Sherman's produced. With a total of 49,324 units created, the M4 Sherman was the second most produced tank in World War 2, losing out to the Soviet Union's T-34 Flame Tank Sherman - M4A3R3 Zippo, M4 Crocodile, and other flame-throwing Shermans Rocket Artillery Sherman - T34 Calliope, T40 Whizbang, and other Sherman rocket launchers Amphibious tanks - Duplex Drive (DD) swimming Sherman. A British variant used by U.S. forces The Sherman Firefly was a tank used by the United Kingdom and some Commonwealth and Allied armored formations in the Second World War. It was based on the US M4 Sherman but fitted with the powerful 3-inch (76.2 mm) caliber British 17-pounder anti-tank gun as its main weapon. Originally conceived as a stopgap until future British tank

Faster tanks were used for scouting ahead while heavier versions were designed to break through enemy ranks and attack enemy emplacements. By the end of the war, the idea for a universal 'all-rounder' tank was created. The Sherman, almost by accident, fitted these roles although it was officially classed as a medium tank The M4 Sherman medium tank was the mainstay of the American and British armored forces in World War II. From its introduction in 1942 until the production line closed in the second half of 1945, tens of thousands of these versatile armored fighting vehicles were produced. In addition to the basic tank, which itself went through numerous modifications during its three year production run, many. . The Soviets liked to differentiate certain units with honorifics or evocative designations such as Shock Armies on 18 September 1941, they began calling some units that had fought well Guards units, along with.

Table of known Sherman Serial Numbers - Fre

I had nicknamed our tank 'Icanhopit', and by the end of the war we were in 'Icanhopit 4'. The Sherman was one of the swimming tanks, known as DD tanks, because they were duplex drive vehicles In Sherman: A History of the American Medium Tank, R. P. Hunnicutt provides the comprehensive history of the technological evolution that led to the production of Sherman M4 in 1942 and its development, variants, and modifications The M4 Sherman Tank was a commander's dream tank, with good speed, easy repairs, and lots of them reaching the battlefield everyday. But it did struggle against heavier German armor. (U.S. Army) 3. M4 Sherman. The M4 Sherman was one of the most widely deployed weapons of the war, serving with British, Canadian, Free French, Russian, and U.S.

M4 Sherman Tank. Home The Battlefield. Any questions, comments, or problems, please email me. The M4 Sherman was the most prevalent US tank in WWII. It's main armament was it's 75mm Cannon. M4A1 Walk Around Secondary M4A1 Walk Around Marcel's M4 Sherman Re-enactment Photos M4A1 Walk Around by Greg Smit Buy Sherman Tank Manual: An Insight into the History, Development, Production, uses and ownership of the world's most iconic tank (Owners Workshop Manual) by Pat Ware (ISBN: 9780857331014) from Amazon's Book Store. Everyday low prices and free delivery on eligible orders In the Summer of 1943, the Chrysler Corporation began development of horizontal volute spring suspension and 23 center guided tracks for Medium Tank, M4 series. The E8 modification was an effort to improve the ride and increase the mobility of the Sherman series

. See more ideas about Sherman tank, World war two, Military history Deconstructing History: Sherman Tank | Histoire. With almost 50,000 manufactured during World War II, the M4 medium tank, popularly known as the Sherman, provided critical armored support to Allied ground.. Re: Sherman Tank Losses Post by RichTO90 » 28 Jun 2007, 15:11 ChristopherPerrien wrote: You lost me Rich , if your dates only go to Nov1944, what about the remaining 6 months of the war Iraq and Afghanistan tank veteran Nicholas Moran discusses the design and history of the M4 Sherman tank. Mr. Moran argues that the M4 Sherman tank was the..

.S. M4s ready to. History: Sherman Duplex Drive Tanks. April 15, 2015 . 1 comment The Sherman tank was the mainstay of the allied tank forces, made even more potent when they decided to stick a rubber ring around it! The Duplex Drive version of this famous tank was designed to enable. Get this from a library! Sherman : a history of the American medium tank. [R P Hunnicutt

This article deals with Sherman tanks extensive use around the world after World War II and catalogues foreign post-World War II use and conversions of Sherman tanks and variants based on the Sherman chassis Get this from a library! Israeli Sherman : tracing the history of the Sherman tank in Israeli service. [Thomas Gannon While running Sherman tanks are rare, they find their way to the market on occasion. Artcurial sold a 1944 Sherman M4A4 for €347,200 ($389,800) and a 1944 Sherman 105 for €296,360 ($332,700) at its French D-Day Auction in September 2016. Two years earlier, RM Sotheby's sold a 1942 M4A3 for $299,000, but a 1944 M4A2 that was estimated at $350,000-$450,000 failed to sell Sherman Tank. Sherman tanks crossing Rhine. Sherman Tank Normandy Military History World War Ii Wwii Tanks Europe Boat Twitter The approach the author took for this book is intriguing. It is not a catalog of a product and its variants, nor a collection of accounts in combat. The author investigates how and why the Sherman Tank was developed, the technical and bureaucratic interplay, and how its evolution was affected by U.S. combat experiences in World War II

Chars des États-Unis - Wikipedi

Photograph of a Sherman tank equipped with rocket launcher tubes, parked on a dirt road. Trees are visible in the background Very unfortunate Sherman. Behind the church of Wibrin you can find a M4-latemodel Sherman. This tank was saved by the inhabitants of the village in 1950 from scrap metal dealers who had already started dismantling. Only the front end is left, but this way you can see the armor tickness

The Man Behind the Sherman Tank World History

  • Aug 9, 2016 - Discover the magic of the internet at Imgur, a community powered entertainment destination. Lift your spirits with funny jokes, trending memes, entertaining gifs, inspiring stories, viral videos, and so much more
  • After several months training on a few Crusader and Grant tanks, the Brigade began to receive new Sherman medium tanks. Fast and reliable, with a stabilised 75-mm gun and usually two machine-guns, the M4 Sherman was the first British or American tank that could engage German tanks on a reasonably equal footing, despite the disadvantage of a high silhouette
  • World of Tanks History Section: Sherman's Debut American M4A1 tanks first saw battle without American crews. This happened in Africa, towards the end of the summer of 1942, when things weren't going well for Anglo-Canadian forces. Tobruk fell, an important port city and foundation for Allied forces
  • A cutaway Sherman Tank where you can view its interior can be found in the Canadian War Museum in Ottawa, Canada : Another nicely restored M4A2 Sherman Tank at the US Army Ordnance Museum at Aberdeen Proving Ground, Aberdeen, MD : Another M4A3E8 Easy Eight Sherman Tank at the Patton Museum in Fort Knox, KY : A rare restored M4A3E8 Sherman Bulldozer Tank at the AAF Tank Museum in Danville, V
  • I've seen some information online that said there was a version of the flamethrower Sherman tank that had two gun barrels in the turret, side by side, one the regular 75mm Our community welcomes everyone from around the world to discuss world history, historical periods, and themes in history - military history, archaeology, arts and.

L'évolution du char américain - Mécanicien populaire

Photograph of a Sherman tank inside the 12th Armored Division Museum in Abilene, Texas. Photograph of a Sherman tank inside the 12th Armored Division Museum in Abilene, UNT's history and scholarship, library special collections, plus a large collection of U.S. government documents The M4 Sherman medium tank was the mainstay of the American and British armored forces in World War II. From its introduction in 1942 until the production line closed in the second half of 1945, tens of thousands of these versatile armored fighting vehicles were produced Have you ever wanted to drive and shoot real WWII tanks? Now you can and only at Ox Ranch! Drivetanks.com is the first and only company in history to allow civilians to drive and shoot authentic WWII tanks. DriveTanks has multiple hangars filled with tanks, artillery, anti-tank guns, mortars, flamethrowers, and machine guns available to the public

Deconstructing History: Sherman Tank History - YouTub

Many German tanks used diesel fuel, which gave their crews an excellent chance of surviving battle damage, in contrast to the American Sherman, with its gasoline-powered engine. Panzer Mark IV The Mark IV was the most common German WW2 tank, and therefore in Normandy Nicknamed as the Easy-Eight or E8, this tank was a quicker, slightly better armored version of the M4 Sherman. It also had an upgraded 76mm gun with an improved rate or fire and better accuracy. The official name was the M4A3(76)W HVSS, but Sherman Easy Eight is the nickname this tank is widely remembered. Sherman M4A3E8 earned the nickname from its experimental E Holy Crap, There's a Sherman Tank for Sale on Bring a Trailer Tired: 11-mile Acura Integras. Wired: A whole friggin' Char

Medium Tank M4A4/ Sherman V - HistoryOfWar

The vehicle in question is an M4A1 Grizzly, a variation of the Sherman medium tank, and it was built in Canada in 1943. It's in very good condition, although it does display some marks of the. Sherman Tank. History - Design - Specifications - Combat Performance Details English text, paperback, 70 bw-photos, 6 pages with bw-profiles, 1 bw- and 1 cut-away-drawing in colour, large format. 96 pages

M4A2E8 Sherman 'Fury' - The Tank Museu

De Shermans van de MarBrig waren tot eind '46 voorzien van een gele aanduiding RNMC met een nummer. De tanks waren voorzien van een wit schild* met aan de linker kant ervan de peloton aanduiding en aan de rechterkant het nummer van de tank in dit peloton. Dit schild was in combinatie met een getal van zes cijfers aangebracht. In december 1946 werd een administratieve order vanuit de. The Medium Tank M4A2/ Sherman III was the third version of the M4 Sherman tank to be standardized, but the second to enter production. It used the welded hull of the M4 and a General Motors diesel engine, and was mainly used for Lend Lease, with most going to the UK and others to the Soviet Union.. The General Motors 6046 diesel engine had originally been developed for the Medium Tank M3A3. M4 Sherman Tanks by Michael E. Haskew presents the story behind the mental image in words and pictures. Part I relates the early history of tank development and the evolution of U. S. Armored Doctrine. Part II follow's the Sherman's design process that led to its mass production. Part III puts the Sherman on the battlefields of t Cadillac Motor Car Division World War Two Production Statistics: (1,470) M5 Stuart tanks, (3,530) M5A1 Stuart tanks, (1,778) M8 75mm howitzer motor carriages, (3,592) M24 Chaffee tanks, (300) M19 Twin 40mm anti-aircraft carriages, (175) different parts for the Allison V-1710 aircraft engine including crankshafts, camshafts, connecting rods and piston pins, supercharger rotator vanes and gear. History Wars. historywars - Posts tagged wwii. Saved by Eric Lohman. 11. Sherman Tank.

For Sale: Sherman M4A1 Grizzly - WAR HISTORY ONLIN

Now this weekend, the Sherman tank takes center stage at the Heinz History Center. On Saturday, Oct. 24, 2015, tank owner John Tippins, members of the U. S. Tank Corps Volunteers, Retired U. S. Army Col. Kevin W. Farrell, and members of the First Frontier Mechanized Calvary will join History Center staff for a special day-long program exploring the impact and meaning of the M4 Sherman tank This tank was introduced in the Battle of Kursk, one of the largest tank battles in history. It had sloped armor which increased the effective thickness of the armor from 80 mm (3.1 in) to roughly 140 mm (5.5 in), effectively making the front of the tank virtually impervious to enemy fire The Sherman tank is without question, the most famous armored fighting vehicle in the history of modern warfare. The book Sherman: A History of the American Medium Tank, by R.P Hunnicutt, is an masterful reference text second to none. Although, this book is long out of print, it is without question the bible, to sherman tank historians The Sherman M4 Medium Tank series and their related AFVs are my favourite WW-2 vehicles. Over the years I have studied many surviving examples, taking note of the bewildering array of variants and production changes. This hobby gradually shifted into doing some research into their manufacture, (continuing) use and modification


M4A4 Sherman

Nedostatok pôvodných radiálnych benzínových motorov Continental R975 prinútil amerických výrobcov tankov M4 Sherman hľadať iné pohonné jednotky. Po tom čo už boli ako náhrada použité dieselové GM 6046 2x6 (M4A2) a benzínové Ford GAA V8 (M4A3) prišla rada aj na Chrysler. Ich štandartný benzínový šesťvalec bol všetko možné len nie tankový motor. Keď sa ich však spojilo päť do pentagonálneho usporiadania vznikla veľmi svojrázna konštrukcia nazvaná Chrysler A57 Multibank 5xL6 s objemom 20.5 litra a výkonom 425 hp pri 2600 ot/min. Bola však natoľko objemná že si jej montáž vyžiadala predĺženie trupu tanku o 6 palcov z pôvodných 5.91 m na 6.06 m. Takmer rovnaké problémy a rovnaké riešenia si prežil aj M3A4 Lee. Predĺženie trupu si vyžiadalo zvýšenie počtu článkov pásu na 83 namiesto štandartných 79. Zväčšenie stykovej plochy pásov mierne znížilo merný tlak čo zlepšilo pojazdové charakteristiky, ale naozaj len kozmeticky (z 0.959 na 0.927 kg/cm 2 ). Zmena dĺžky korby zapríčinila zväčšenie rozostupov medzi vozíkmi pojazdových kolies.Medzera sa zväščila z pôvodnej šírky jednoho článku pásu na dva. Zadné vratné koleso pásu bolo v dôsledku zmeny vnútorného usporiadania posunuté viac dozadu takmer zarovno vonkajšieho obrysu vozidla.

Odlievaná veža a zvarovaný (aj ked predľžený) trup zostali zachované. Udial sa aj ďalší technologický "comeback" trojdielneho nitovaného krytu diferenciálu oproti krytu diferenciálu odliatemu z jednoho kusu u predchodcu M4A3. Veža bola takmer výlučne osadená kanónom 75mm M3 L/40.

Z pôvodne alternatívneho riešenia sa nakoniec stal druhý najviac produkovaný typ M4. Od júla 1942 do septembra 1943 bolo v Detroit Tank Arsenal vyrobených 7499 tankov M4A4. Len zanedbatelné množstvo zostalo v USA kde slúžili ako výcvikové a testovacie stroje. V amerických službách sa M4A4 do bojových operácií nezapojili. V rámci Lend and Lease Act bolo 7167 strojov predaných do Británie. Briti im na rozdiel od Američanov nechali bojovo vyniknúť a aktívne ich zapojili do bojových operácii na kontinente. V britskej nomenklatúre dostal tank označenie Sherman V. Jediná významnejšia zmena oproti americkej verzii spočívala v navarení výčnelku do zadnej časti veže, kde bola umiestnená britská radiostanica, ktorú v u britských posádok obsluhoval nabíjač. Pomerne značné množstvo tankov Sherman V bolo vyzbrojených 17pdr kanónom. Táto konverzia niesla označenie Sherman VC.

Varianty na báze podvozku M4A4
Etats-Unis
M4A4 - pôvodná verzia
M32B4 (Tank Recovery Vehicle)

Veľká Británia
Sherman VC (Firefly)
Sherman V OPT (Observation Post Tank)
Sherman V ARV Mk.I a ARV II (Amoured Recovery Vehicle)
Sherman V DD (Duplex Drive) - obojživelný tank
Sherman V (Tulip alebo Guards) - vyzbrojený 3"(60lb) RP-3 raketami
Sherman Crab Mk.I a Mk.II - odmínovací tank

Zdroje:https://afvdb.50megs.com/usa/pics/m4sherman.htmlhttps://www.onwar.com/tanks/usa/profiles/pm4a4.htmhttps://en.wikipedia.org/wiki/M4_Sherman_variantswww.tanxheaven.comhttps://www.rcaca.org/En/indexLM.asp?ID=26www.lemaire.happyhost.orgipmslondon.tripod.comhttps://www.afvnews.ca/camouflage.htmlweb.inter.nl.nethttps://www.valka.cz/newdesign/v900/clanek_923.html

Tanks in Detail 6: Medium Tank M4 (76mm and 105mm) Sherman & Firefly by Terry J Gander.
Published by Ian Allan Publishing.
Hersham, Surrey, KT12 5RG, England
ISBN 0 7110 2989 X


#44 Gallery III: Even More Random High Res Sherman Photos With Comments.

Gallery III: Even More Random High Resolution Sherman and Lee Photos with Comments.

British or French M4A2 tanks in the desert. Probably training in North Africa. Convoy of tanks, trucks and jeeps from the100th ID, and 781st TB, the photo isn’t detailed enough to get a specific make on the Shermans. This M4A1 76w is from A Company, 20th Tank Battalion , 20 Armored Division. They are on the outskirts of Cailly, France on February 24th, they had arrived in country a few days before and had not seen combat yet. The crew is unpacking and taking inventory of all the gear issued with the tank, they probably received the tank with the back deck covered in the boxes. UNE group of Doughs gathered around the rear of an M4A3 76w, probably somewhere in Germany in 1945. Note how much stuff they have strapped to the back deck. 1st Marine Tank Battalion , Okinawa 1945. notice all the extra stuff on the tank. The Marston matting on the hatch is to keep the Japanese infantry from putting a satchel charge or worse right on top of the periscope, a fairly weak spot. They also had magnetic mines they could put on the side of the tank on I bet the matting on the side helped prevent that. Wood and concrete was also used. It must be the angle, but the pistol port almost looks like it’s missing. An M10 serving in the 2nd French Armored Division Hallville France November of 1944. UNE French M4A3 76w or M4A2 76w of second company of the 501st Tank Regiment. The French used almost all versions of the Sherman, so without seeing the engine deck, I can’t tell for sure what model it is. M4 Sherman tank named Bell of Little rock, and a Lt R Hoffman looking it over, January of 1944, oddly I can’t find out what unit this tank was with. This seems to be concrete going over sandbags. The tank is either an M4A1 76w or an M4A3 76W. If you have any other info on this image let me know. M4A4s on the Burma road. How cool is it to see M4A4 tanks on the Burma road? These M4A4s were probably fairly late production A4s, that had been used in the US for training then overhauled and shipped to the UK. Some M4A4 tanks ended up back in US hands in the CBI when a composite US/Chinese tank unit needed some mediums. Not the lead tank has some kind of windscreen up for the driver and how heavily loaded the tanks are. Behind a destroyed British Sherman M4 near Caen in Normandy, a fascist soldier, of the criminal, Waffen SS watches the enemy line. Date: 1944 The Tank if either an Ic or Vc Firefly, probably the latter since it was the most common Firefly type. Our Soviet allies(at the time) using a Lend Lease M4A2 76w. I have no idea what unit these Russian Soldiers are from, but if someone does, let me know. I bet they killed a lot of Nazis to get to there, there being somewhere in Germany 1945 Soviet Lend Lease M3 Lee knocked out. The Germans on it seem to be using it like a jungle gym, though something less wholesome could be going on since some of the fascist, criminal, invaders are in various states of dress. During a pre war training exercise this M3 Lee collapsed this bridge. The crew is helping the local kids get across so they can get to school. I love this image! This British M3 Grant Crew is setting up to spend the night in the desert, in egypt, in 1942. I do not understand why two of them are naked. Note the .30 1919 on the roof, and the canvas mantlet cover on the 75mm. This is the Production pilot of the M3 Lee, photo may have been taken during the demonstration for the factory workers, where the Lee took out an empty Guard shack by accident, by running it over. Clearly tanks and bridges are not fond of each other. This M4A3 76w HVSS tank seems to have been a tad much for this one. It was also a German bridge, so it was probably complicated, just adequate for the Job, and prone to failure. =D Another shot of the prototype Lee at Aberdeen Proving ground. Another Lend Lease M4A2 76w being used by the Soviets. These tanks were well liked by the Russian crews, they felt they were very lavishly equipped. They were not fond of the .45 ACP round or the submachine guns that used them, and that these tanks came with. Even more Russian M4A2 76w tanks, the Russian crews called them ‘Emchas’ and they were unhappy to have to give them up when the war ended. In some case they didn’t, and converted them to tractors. Even more even more Russian M4A2 76w tanks, of the various engine types the Sherman could come with, the only ones the Russian would accept were the diesel based M4A2 tanks. French M4A2 coming off an LST, this one is with the 12e RCC, 2e Division Blindee . This was a very famous French Armored Division commanded by the General Philippe LeClerc. This photo was taken on 2 August 1944, on Utah beach. Vive la France! Fascist troops using a knocked out M4 as a resting spot. These may have been taken in Italy. This huge image is of Sherman M4A2 tanks with the French 12e Regiment De Chasseurs D’Afrique, part of the 2e Division Blindee, commanded by General Philippe LeClerc , taken August of 44 in Normandy. Vive la France!

New: Sherman V Plastic Tank Kit





View in Store

Supplied under the Lend-Lease programme to Great Britain the M4A4 was renamed the Sherman V by its new owners. The Sherman V would be the mainstay of the British and Polish armoured units during the later years of the Second World War.

This was perhaps the most populous British tank. The only downside was a high silhouette, but the Sherman made up for this with its reliability, ruggedness and numbers. Armed with a 75mm gun and two .30 cal Machine Guns, the Sherman V could handle itself just fine.





Keep your eyes peeled &ndash as there&rsquos something with a much bigger gun hot-on-the-heels of this British beast!

You might also like…

About Warlord Games

Warlord Games design, manufacture & distribute Historical wargames & hobby products. Our award-winning Bolt Action game covers WWII. Hail Caesar allows games from 3000BC to the Crusades in 1100AD. Pike & Shotte covers the Thirty years War & English Civil Wars primarily. Black Powder covers the American Civil War, Anglo-Zulu War and the Napoleonic War amongst others. We also have Judge Dredd and are developing Rick Priestley's latest Sci-fi game, Beyond the Gates of Antares.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: M4 Sherman, cest le char!! (Janvier 2022).